Mon mois sans café : qu’est-ce qui a vraiment changé ?

par helloaylee

Certains diront qu’au 3ème mois de l’année, les bonnes résolutions c’est du passé. Et bien ce n’est pas mon cas. Après avoir pris quelques séances d’aquabike en janvier pour tonifier mon corps, je me suis résolue à mettre à exécution ma deuxième résolution : diminuer ma consommation de café.  Pour la petite histoire je ne suis pas encore au stade du café par intra-veineuse mais j’en consomme au moins 2 à 3 fois par jour. J’ai donc voulu voir quels seraient les effets / conséquences d’un mois sans café. Verdict.

Mois sans café

Pourquoi cette résolution d’un mois sans café ?

Je ne me suis pas réveillée un matin en disant « hey, et si je faisais un mois sans café, comme ça pour le fun ». C’est plus réfléchi que ça. Tout d’abord, j’ai une peau sujette aux rougeurs (rosacée / couperosée), et je voulais vérifier cette rumeur qui disait que le café est mauvais pour ce type de maladie cutanée et que les chocs thermiques (café très chaud notamment) favorisaient ces petits désagréments. Mais ce n’est pas la seule raison. J’ai aussi réalisé que le café me rendait irritable voire très nerveuse (et par conséquent de mauvaise humeur). Au delà de la dose d’énergie que procure la caféine j’étais curieuse de savoir si toute cette stimulation était juste dans ma tête ou réellement fondée , voire si j’allais vraiment subir la fatigue avec ce mois sans café. Étant déjà une personne stressée, j’avais également la sensation que le café accentuait mes anxiétés et impactait mon cycle du sommeil.

Avec cette routine du métro-boulot-dodo ce n’était pas aussi simple d’exclure ma consommation de café quotidienne… du moins, les premiers jours.

Mes retours, mon expérience

Avant de vous partager mon expérience, je tiens à souligner que chacun est ce qu’il est c’est à dire que les réactions peuvent être différentes selon les personnes, l’addiction et la consommation courante de café. Oui je parle d’addiction car il s’agit d’une envie répétée totalement consciente qui peut s’avérer nuisible si  elle est trop souvent renouvelée.

Pour ma part, j’ai une consommation modérée de 2 à 3 fois par jour : le matin, après manger, et lors du « goûter ». Parfois j’en bois le soir et le weekend parce tout simplement j’aime le goût du café. D’ailleurs je le bois sans sucre mais très corsé. Du coup les premiers jours étaient difficiles, le manque était grand et c’est là que j’ai compris que j’étais accro au café. Puis j’ai travaillé sur moi et ai fini par remplacer le café par l’eau. Petit à petit j’ai réussi à m’en passer.

Un mois plus tard je retiens plusieurs choses : les rougeurs se sont calmées mais ce n’est pas forcément dû à ma consommation de café : j’ai changé de routine beauté (merci le sérum Khiel’s !) et je bois vraiment beaucoup plus d’eau. Alors la théorie du choc thermique et de la caféine qui favorisent les rougeurs s’avèrent faux sur moi.

well reaction coffee


Ensuite j’ai eu beaucoup moins de palpitations :
parfois j’avais l’impression de faire de la tachycardie, et durant tout ce mois sans café, aucun signe ne s’est manifesté. Alors je ne dis pas que le café provoque de la tachycardie, ne vous méprenez pas, mais ça augmente bel et bien le rythme cardiaque . De plus j’ai ressenti moins « d’adrénaline inutile » : avant quand j’arrivais le matin à mon bureau avec ma tasse de café, j’avais l’impression que je pouvais soulever la terre entière. En réalité cet état nerveux engendré par l’adrénaline me fatiguait plus qu’autre chose.  Alors pour répondre à la question « est-ce que je subissais la fatigue, je dirais que non car j’étais bien plus apaisée et moins anxieuse quotidiennement.

Je poursuis par un autre fait : le sommeil. Malgré les écrans qui parasitent mon endormissement je dois dire que sans café, la démarche est plus naturelle. Lorsque j’en buvais le soir, il n’était pas anodin que mes nuits se transformaient en insomnie. Alors oui, le café provoque des insomnies mais encore une fois, cela dépend de la réaction votre corps vis-à-vis du café. Pour certains le café ne fait aucun effet. Et dernier point : la digestion. Je ne suis pas d’accord avec cette théorie qui souligne que la caféine favorise des indigestions, au contraire je trouve qu’elle facilite la digestion même si je n’ai pas remarqué de changements importants depuis que je n’en prends plus.

Ma conclusion : un mois bénéfique mais « it’s good to be back ».

Mon mois sans café est donc terminé et je vous avoue que son retour dans ma vie était un peu violent : ce matin avec un demi-café j’avais l’impression d’avoir les mêmes symptômes qu’avec 3 mugs. L’adrénaline et la nervosité refaisaient surface. Mon corps s’était tellement habitué à ne plus en boire que le pouvoir énergisant de la boisson était plus fort que prévu. Surprenant.

Alors il reste de questions en suspens : est-ce que mon taux de cholestérol a diminué depuis, ou bien est-ce que mes dents sont moins jaunes ? Je n’ai pas de réponse à vous apporter. Par contre il m’est difficile d’octroyer le café à vie alors j’ai décidé de baisser ma consommation avec un demi-café après les repas et un jour sur deux. L’avoir remplacé par de l’eau et du thé m’a fait un bien fou alors pourquoi s’arrêter en si bon chemin 😉 ?

Même si je n’ai plus envie de ressentir ces palpitations, insomnies désagréables et autres anxiétés, j’aime toujours autant boire du café pour ses vertus pour la digestion et son goût exquis. Quant à l’expérience en elle-même, qui fut plutôt bénéfique, je suis partante pour la renouveler dans quelques mois ;).

 

Voir d'autres articles du blog

4 comments

Yelena mars 1, 2018 - 8:46

Viens du côté de la #teamthé ! (ou tisane, ça dépend de l’heure haha)

Répondre
Florent mai 29, 2018 - 2:16

Salut. Je découvre ton blog, je ne vais jamais sur des blogs mais je trouve le concept cool et simple. Ça m’a bien plu de te lire en tout cas, ça se lit sans effort. J’aimerais bien faire pareil mais je sens que ce n’est pas pour moi, je saurais pas faire aussi simple et agréable à lire que toi je pense. Cela dit j’ai un vrai amour de l’écriture et de la lecture, bref tout ça m’inspire. Une chose est sûre, notre alimentation influe grandement sur nos comportements, je ne sais pas ce que tu manges, mais si tu te sens parfois d’humeur violente ça peut aussi venir des plats industriels, les conserves, la viande ect. Je saurais pas t’en dire vraiment plus, comme tu le dis ça dépend toujours des personnes et du coup il faut apprendre à se connaître.
Merci de partager tes petites expériences, je te relirais avec plaisir !

Répondre
helloaylee juin 19, 2018 - 5:50

Hello Florent, désolée de répondre tard mais en tout cas ton commentaire m’a grave touchée <3. Le seul conseil que je peux te donner est que si tu veux faire un blog pour toi quelque soit ton style, par exemple j'avais peur d'écrire car il m'arrive de faire beaucoup de fautes de syntaxe ou autre et au final.. Tant pis. Mais comme tu dis l'alimentation influe nos comportements et notre corps tout simplement.. En tout cas au plaisir de te revoir dans les parages et merci encore !

Répondre
Nina juin 19, 2018 - 1:23

Me concernant, je ne bois pas de café, mais je me dis que lorsqu’on arrête une forme d’addiction, ça doit forcément faire que du bien. Je vais essayer un mois sans sucre bientôt, je sens que je vais vivre un enfer, lol.

Répondre

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »