Gran Turismo Sport est-il le meilleur opus de la franchise ?

par helloaylee

Après vous en avoir parlé dans mon article sur ma wishlist de jeux vidéo de fin d’année, Gran Turismo Sport se présente comme étant un sérieux concurrent à tous les jeux de simulation automobile avec des atouts très sérieux et un partenariat avec la FIA (Fédération internationale de l’automobile). Sortie le 18 octobre dernier sur PS4, Polyphony et Sony ne viennent-ils juste pas de sortir le meilleur volet de la franchise ? Je vous dis tout !

Pourquoi Gran Turismo Sport / GT Sport ?

Le mot “Sport” n’a pas été choisi par hasard, dès les premières minutes on comprend bien pourquoi Polyphony et Sony ont choisi ce terme : le touring n’est plus au programme de ce 7ème volet.  On court désormais par catégorie de voitures, avec l’équilibre des performances (même puissance et poids) amenant une atmosphère beaucoup plus sportive mais moins fun qu’auparavant. Cet opus prend donc un tournant beaucoup plus sérieux et c’est ce que nous recherchons.

Une interface élégante, une photographie bluffante

Élégance est le maître mot, les menus sont bien distincts, quoique peu ergonomiques mais on s’y fait rapidement, les images et les couleurs sont sublimes et la bande-son est vraiment exceptionnelle. On en a pris pleins yeux avec l’option « Voir la voiture » où l’on peut apercevoir le dit véhicule à travers un décor issue de photographie réelle. Une réelle amélioration graphique a été apportée sur Gran Turismo Sport par rapport aux précédents volets, et un soucis du détail toujours aussi impressionnant surtout avec sa superbe 4K native à 60 images par secondes. Du très bon Gran Turismo.

Un gameplay aux petits oignons

Souvent le premier critère qu’on cherche c’est une sensation de vitesse séduisante, c’est à dire qu’elle faut qu’elle soit aussi fluide que réaliste. Car en plus d’être immersive, cela vous incite à parcourir des centaines de kilomètres sans voir le temps passer. Et sur ces critères là, Gran Turismo Sport a plutôt bien réussi son pari. Puis vient le second critère : avoir de beaux graphismes pour se rapprocher au plus près de la réalité. Sur une PS4 standard, le jeu est beau mais on aurait aimé moins de scintillements, des effets de phares/feux plus poussés et une fumée des pneus un poil plus convaincante. On se doute bien qu’en 4K HDR le problème ne se pose pas. J’ai d’ailleurs été plutôt surpris par les sons et autre bruitages criant de réalisme. Malheureusement je n’ai pas pu tester l’expérience avec un volant pour pousser le gameplay plus en profondeur.

Gran Turismo Sport - Courses

Le mode Sport et le mode Online

Ce sont les deux modes qui m’ont fait acheter le jeu. Bien que le mode arcade soit complet et convaincant on passe rapidement outre quand il s’agit de se battre sur l’asphalte contre les autres joueurs online.

GT Sport - Online

Le online permet de nous mesurer à d’autres adversaires aguerris mais c’est aussi le meilleur moyen de s’entraîner pour devenir le meilleur du mode Sport qui inclut les courses de la FIA. Ce dernier affiche 3 menus : les courses hebdomadaires dans un volet et les championnats selon les catégories dans les deux autres. Pour y participer c’est (presque) simple : il vous suffit de vous qualifier avec les meilleurs temps au tour (si possible) pour avoir une bonne position sur la grille de départ.  C’est dans ce mode qu’on augmentera notre rang de pilote et notre note de fair-play.

Cependant certains paramètres restent quand même à revoir. Pour la petite anecdote, j’avais réussi à me qualifier après avoir fait le meilleur temps durant ma course, donc premier sur la grille de départ. La course se déroule sans encombre, jusqu’au dernier virage où un des joueurs me percute volontairement à l’aile droite. En temps normal cela lui aurait valu une pénalité de 10 secondes mais au lieu de ça l’IA m’a décerné ce refus passage causant une défaite plus qu’injuste et une baisse de la note de fair-play.

GT Sport - Profil joueur

Conclusion : un bon opus mais on s’attendait à plus

Pour terminer, ce Gran Turismo Sport s’adresse plutôt aux amateurs de courses, et un peu moins pour ceux qui aiment faire des tours de circuits pour le fun. En d’autres mots, un joueur de Projet Cars, Forza ou Acetto Corsa pourra prendre du plaisir contrairement au joueur de Need For Speed, Burnout ou encore The Crew. Bien que le nombre de véhicules ne soit pas aussi conséquent que dans tous les autres Gran Turismo, l’orientation du jeu, très racing, n’en nécessite pas tant puisque le but est de coller au maximum à ce qui se fait sur la vraie vie et aux courses officielles. Malgré un IA peu nerveux, c’est toujours un grand plaisir de retrouver les véhicules nécessaires pour transformer tout potentiel joueur en pilote professionnel sur la quarantaine de circuits proposé.

Gran Turismo Sport PS4 - Ferrari

Benoit Sug

Voir d'autres articles du blog

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.