Soirée Animalz 14.10 : une 9 ème édition inoubliable au Dock Pullman

par helloaylee
1372 views

Deux semaines après cette 9 ème édition d’Animalz, je ne me suis toujours pas remise de mes émotions. Le dernier événement bassmusic à m’avoir autant marqué c’était Rampage ! Si vous voulez un live report officiel et précis, jetez plutôt un coup d’œil sur celui de Valliue 🙂 ! Ici, je parlerai de cette Animalz d’octobre de manière off mais émerveillée tant par sa qualité que ses moments magiques.

« Souriez s’il vous plaît ! »

Début de la soirée, petit before sur le parking histoire de revoir tout le monde dans la joie et la bonne humeur. Certains potes se déplacent de loin et parfois tous les 6 mois également. Etant donné que je suis aussi là pour un reportage, je décide de rentrer plus tôt qu’eux pour profiter de la soirée de A à Z. La file d’attente s’est faite sans encombre et j’ai été agréablement surprise par la sagesse des festivaliers (étant petite, je me prends d’habitude pas mal de coups de coudes), mais aussi par ces vigiles qui nous demandent de sourire. Dans quel genre d’événement les vigiles sont aussi polis et sympas, et ce, sans te juger sur ton style de musique ? Seulement à Animalz ! Après avoir obtenu le bracelet magique, direction la salle, où à chaque fois que j’y rentre j’ai les yeux qui pétillent !

Si on devait résumer chaque set…

  • BassTrick B2B Badjokes B2B SQWAD : surprenant cocktail français à base de 70% riddim, et le reste partagé entre trap et bass house qui m’a plutôt surprise
  • SASASAS : une très belle ambiance et énergie débordante qui m’a autant transporté que cassé les oreilles à TROP parler et à couper chaque track toutes les 30 secondes.
  • Shiverz B2B Obey : du riddim gras et sale en veux-tu en voilà ! 🙂
  • Delta Heavy : encore mieux qu’à l’Inox 2016, un des rares artistes que j’apprécie pour leur capacité à savoir parfaitement doser dubstep et dnb.
  • Skism B2B Trampa : un viol, un génocide, une boucherie, aucun de ces 3 mots est assez fort pour qualifier ce qu’ils ont fait. Je les aime.
  • Snails : ma déception de la soirée, peut être parce que je me suis peut être lassée de son style…
  • Herobust : pour une première en France c’était top ! Pas le set le plus marquant mais il a fait le job.
  • Prolix B2B Misanthrop B2B Emperor : Autant je n’ai pas aimé la touche deep dnb de Emperor, autant je me suis éclatée sur la neurofunk de Prolix et Misanthrop !
  • Stabby B2B Adair : un set où j’avais 0 attente et où je m’en sors enrichie.
  • Svdden Death : un final riddim parfait qui porte bien son nom.

Quand Animalz surprend et met le feu !

Cette Animalz était vraiment au-delà de mes attentes. J’étais partie sur à priori assez trap de la soirée (surtout avec Herobust, Badjokes et Snails) et je ressors avec un regain d’amour pour le riddim. Mais ce n’est pas tout, à part peut être Snails – mais c’est subjectif -, aucun artiste n’a fait de faux pas durant cette nuit, tous les sets étaient de très haute qualité. Même si je me suis plus orientée dnb ces derniers temps, car lassée des dernières productions riddim et dubstep, pour me faire repartir du côté full wobble il fallait envoyer du lourd sinon rien. Et le pari est grandement réussi. Le SKISM B2B Trampa je vous assure, je ne m’en remets toujours pas. C’était LE meilleur set de toutes les Animalz confondues. Puis balancer quelques notes d’ Experts ou Nothing on Me en transition avec I Can’t Stop de Flux Pavillon, c’est juste que du bonheur.

Hâte de voir sortir la vidéo entière du set pour que vous puissiez juger par vous-même. A côté de ça, j’ai également beaucoup apprécié ces petits détails, qui rendent chaque Animalz unique : le foodtruck, la pyrotechnie, le petit livret d’information qui vous tease la prochaine Splash et également ses rencontres inoubliables.

animalzSKISM B2B Trampa – Crédit Photo @Gass

Une simple photo mais un grand souvenir

Généralement, je trouve qu’il règne une très bonne ambiance entre les artistes durant les Animalz. Et cette Animalz là, ne déroge pas à la règle. Mais s’il y avait bien un artiste qui m’impressionnait plus que les autres, c’était Skism. Je l’avais déjà aperçu au Dream Nation de l’année dernière, me passer sous les yeux mais je n’ai jamais pu faire le premier pas. C’est un artiste que je respecte pour plusieurs raisons :
1/ C’est le fondateur de Never Say Die Records (et rien que ça).
2/ Il n’hésite pas à dire ce qu’il pense et aider d’autres Djs
3/ C’est le roi du mastering chez Never Say Die Records 😉

Après avoir vu défilé Herobust, Snails, Dion Timmer et Svdden Death (qui sont pour le coup aussi adorables les uns que les autres) arrive ce moment où je vois Skism. Je « déteste » passer pour une groopie mais je ne suis pas sûre que cette occasion se reproduira deux fois. Donc après la fin de son set,  je me suis timidement avancé en lui demandant si ça ne lui dérange pas de prendre une photo ensemble, et sa réaction – que je trouve si adorable – m’a surprise :

Avec plaisir ! Par contre je suis désolé d’être tout transpirant.. 

Sur le coup j’avais envie de lui répondre : mec, tu viens de faire le set le plus dingue que j’ai jamais vu, tu as assassiné des bassheads par milliers dans la salle – et sans pitié – , et tu es désolé pour une chose aussi futile ? Ce mec est un génie.

Bon, ne nous emballons pas, ce fut court mais juste assez pour confirmer ce que pensais de lui: un patron dans toute sa splendeur. En tout cas, au-delà de cette rencontre qui m’a rendu si heureuse, je ne répéterai jamais assez : ce sont aussi les amis qui te font passer une soirée exceptionnelle. Pour la petite histoire on s’est tous rencontrés en soirée il y a 2 ans, de présentation en présentation, de festivals en festivals et c’est que de l’amour.

Donc big up à toute la team (tous ceux de la photo ci-dessous) car JE VOUS AIME, à O. de m’avoir pris en photo avec Skism, à Chwet / Valliue pour cette belle opportunité, et à tous ceux que j’ai croisé et à qui je leur ai répondu « on se rejoint au fond près de la 3ème porte de sortie » (lol), et puis surtout, surtout, à celui qui partage ma vie, mes passions et autres délires en tout genre. Monsieur B.R Sug  <3. Vivement la prochaine Animalz !

PS : sur la photo il y a au moins 4 inconnus qui se sont incrustés, mais c’est aussi ça Animalz, faire la fête ensemble sans se poser de question :).

animalz groupe

Voir d'autres articles du blog

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »